عربية Le Festival | Le mot de la Ministre | Le Comité | Presse | Editions Précédentes | Contact  
 
Le Mot de la Commissaire
creation feminine algerie
La Broderie
festival feminin
Le Programme
Galerie Photos
Vidéos
creation algerie femme
Revue de Presse
tissage algerie
Liens
tissage algerie
Nos Partenaires
tissage algerie
< Retour à l'accueil

Madame Khalida Toumi Ministre de la culture algerie
GARDIENNES ET CREATRICES
Le festival national de la création féminine, qui en est à sa deuxième édition, est venu compéter utilement l’édifice culturel fondé sur l’institutionnalisation de nombreuses rencontres artistiques et culturelles destinées à promouvoir la création dans toutes les disciplines et dans tous les genres  ainsi que la valorisation de tous nos patrimoines.

Dans cette dynamique qui porte chaque jour davantage de fruits, on peut relever au demeurant, que les femmes ne sont nulle part exclues. Bien au contraire, leur participation - souvent remarquable et parfois exceptionnelle - à toutes les manifestations, atteste de leurs talents naissants ou accomplis et de leur maîtrise des techniques, des instruments ou des matières liés à leurs expressions.

Ce festival a été créé pour mettre en relief leurs apports et pour faciliter l’accès, encore difficile, des filles et des femmes à l’apprentissage d’un art et surtout à son exercice dans la société. C’est également pour attirer l’attention sur des disciplines où les femmes demeurent majoritairement présentes et que l’on a tort de qualifier de " disciplines féminines ".

Aucune discipline artistique ou littéraire ne peut être attribuée à un genre humain et le festival a justement pour dessein de promouvoir la création féminine afin de mieux l’intégrer à la vie culturelle globale. Le monde de la culture n’est-il pas par essence celui qui réfute toutes les discriminations, exceptées celles de l’esprit, de l’imagination et du talent ?

La broderie en est une belle illustration, en ce sens qu’elle a aussi été pratiquée par des hommes, dans nos plus anciennes traditions, et continue à l’être, ici ou là. Cependant, il est avéré que cet art, par les spécificités de son histoire, s’est essentiellement affirmé dans l’univers féminin, aussi bien dans les cités que dans l’espace rural ou nomade.

En nous conviant à une redécouverte du monde de la broderie, le festival nous accueille sur des sentiers où survient l’étonnement de constater combien le parcours, à première vue minuscule, d’un fil sur un support est lié à des cultures et des influences qui couvrent des étendues considérables de la planète. Ce rapport entre l’infiniment petit et l’infiniment grand est à lui seul un spectacle.

Et, puisque nous sommes dans les ordres de grandeur, c’est donc aussi l’occasion de souhaiter que ce festival national de la création féminine grandisse en contenu et en impact pour inscrire davantage dans notre société l’idée que l’art et la culture ne peuvent s’épanouir sans la contribution de la femme.

Les Algériennes ont donné des exemples édifiants de cette démarche, au passé comme au présent, en tant que passeuses généreuses du patrimoine et créatrices passionnées.
Madame Khalida Toumi
Ministre de la Culture


 
femme algerie creation
Copyright © 2010 - 2011 Festival National de la création Féminine Algérie - Tous droits Réservés
Développé par bsa Développement